Parménide ou la naissance ambiguë de l’ontologie

Comprendre l’expression de Parménide:  « L’être est l’être »

Εἰ δ’ ἄγ’ ἐγὼν ἐρέωκόμισαι δὲ σὺ μῦθον ἀκούσας
αἵπερ ὁδοὶ μοῦναι διζήσιός εἰσι νοῆσαι· 
 μὲν ὅπως ἔστιν τε καὶ ὡς οὐκ ἔστι μὴ εἶναι
Πειθοῦς ἐστι κέλευθος - Ἀληθείῃ γὰρ ὀπηδεῖ - , 
  δ’ ὡς οὐκ ἔστιν τε καὶ ὡς χρεών ἐστι μὴ εἶναι
τὴν δή τοι φράζω παναπευθέα ἔμμεν ἀταρπόν· 
οὔτε γὰρ ἂν γνοίης τό γε μὴ ἐὸν - οὐ γὰρ ἀνυστόν - 
οὔτε φράσαις. 
… τὸ γὰρ αὐτὸ νοεῖν ἐστίν τε καὶ εἶναι. 


(Allons, je vais te dire et tu vas entendre 
quelles sont les seules voies de recherche ouvertes à l’intelligence; 
l’une, que l’être est, que le non-être n’est pas, 
chemin de la certitude, qui accompagne la vérité; 
l’autre, que l’être n’est pas: et que le non-être est forcément, 
route où je te le dis, tu ne dois aucunement te laisser séduire. 
Tu ne peux avoir connaissance de ce qui n’est pas, tu ne peux le saisir ni l’exprimer;
car le pensé et l’être sont une même chose.)

parm

 

Une conférence de métaphysique prononcée à l’occasion de la session de rentrée des khâgneux du lycée Sainte Marie de Neuilly : « Parménide ou la naissance ambiguë de l’ontologie ». Cliquez ici pour lire le plan et les textes et ci-dessous pour m’entendre: